Logo Groupe Loyer Avocats
Veuillez noter que nos publications ne sont pas destinées à conseiller le public et ne peuvent remplacer les services d’un avocat. Elles ne constituent en aucun cas un avis juridique et elles ne créent pas de relation avocat-client.

Comment dois-je rémunérer mes salariés lors de la fête du travail?

La fête du travail approche. Si c’est d’abord synonyme de congé pour les travailleurs, pour les employeurs, cela signifie un peu plus de travail pour adapter la rémunération de leurs salariés.

Alors, comment doit-on procéder pour calculer l’indemnité concernant les jours fériés ?

Pour les travailleurs visés par la Loi sur les normes du travail, l’employeur doit verser au salarié une indemnité égale à 1/20 du salaire gagné au cours des quatre semaines complètes de paie précédant la semaine du congé, sans tenir compte des heures supplémentaires[1].

Cependant, si le travailleur est rémunéré en tout ou en partie par commission, l’indemnité prévue à la loi sera plutôt égale à 1/60 du salaire gagné au cours des 12 semaines complètes de paie précédant la semaine du congé[2].

Pour les salariés qui travaillent chez des employeurs de juridiction fédérale, comme les banques et les fournisseurs de service en télécommunication, le principe est le même que pour les travailleurs sous le régime provincial[3].

Dans tous les cas, si vous faites travailler vos salariés à l’occasion de la fête du travail, ceux-ci auront droit, en plus de leur salaire normal, à leur indemnité pour la journée fériée.

Vos travailleurs sont couverts par une convention collective ou par une politique plus avantageuse que celle prévue à loi ? Dans ce cas, il faut se référer et appliquer ce qui y a été convenu.

Me Pierre Loyer, avocat

[1] Loi sur les normes du travail, RLRQ, c. N-1.1, art. 62.

[2] Ibid.

[3] Code canadien du travail, L.R.C. 1985, c. L-2, art. 196.